Venez nous voir au Salon du Patrimoine Culturel (invitation)

Pour obtenir votre invitation gratuite au Salon International du Patrimoine Culturel, et nous rendre visite la semaine prochaine, cliquez ci-dessous :

INVITATION

Pendant 4 jours, du 24 au 27 octobre prochain, le Salon ouvrira ses portes pour sa 25ème édition sur la thématique : « Le futur en héritage ».

Sculpture en marbre de Carrare, destinée au cimetière du Père-Lachaise

Le patrimoine se définit comme l’ensemble des réalisations, des biens transmis collectivement par les ancêtres. Une part essentielle de notre patrimoine culturel présent est le fait des artistes du passé. Mais qui crée ce qui, à l’avenir, sera considéré comme le patrimoine de ce début de XXIe siècle ?

Les bustes de Charb, de Wolinski et des autres journalistes assassinés de Charlie Hebdo, une femme en marbre de Carrare qui marche au Père-Lachaise, Simone Veil en bronze et en pierre, le buste de Jean d’Ormesson flottant au-dessus d’une pyramide chaotique de livres, mais aussi les bustes de Michel Houellebecq, Marie NDiaye, Edgar Morin, Nelson Mandela, ou encore Victor Hugo, cet infatigable défenseur du patrimoine…

Notre démarche d’artistes – un sculpteur, une écrivaine –, est de créer le patrimoine de demain. Nous croyons à la capacité des formes, de la matière, à recréer la vie. Nous croyons au pouvoir de la poésie pour porter au-delà de nous des traces de notre temps. Responsables de la mémoire de demain, c’est ainsi que nous vivons ce « futur en héritage ».

Chaque jour, Gérard réalisera une démonstration de sculpture d’un buste en terre.

Au plaisir de vous y accueillir !

Juliette Marne et Gérard Lartigue

Détail du visage en marbre de Carrare veiné

Dernières touches du buste d’Edgar Morin

Maintenant que le buste d’Edgar Morin est terminé, on se prépare pour aller en ville. Sortir de l’atelier n’est pas évident : quitter ce bruit apaisant de la rivière et sa petite chute d’eau, échanger la vue des immenses troncs d’arbres qui dansent avec le vent pour le mouvement de ces boîtes métalliques qu’on appelle « voitures » et retrouver les humains en quantités non négligeables en train de se déplacer très vite comme s’ils étaient pressés (en fait ils doivent être pressés), tout cela implique un changement d’esprit pour réussir à courir à la même vitesse que les autres, et pour avoir l’air d’un citadin, ce qui veut dire fermer le champ visuel à ce qui se trouve sur le trottoir pour ne pas tomber, et raidir les tympans pour éviter l’entrée du vacarme urbain. On doit retrouver une expression de « j’aime les pavés » ou de « je m’en fiche du ciel bleu », et se fondre dans la masse.

Tout cet effort pour aller rencontrer une écrivaine que nous admirons, Marie NDiaye, à Ombres Blanches, Toulouse.

buste-d-egar-morin-par-lartigue-fini-7

Marie Ndiaye présentera demain 14 février son dernier livre à Ombres Blanches, à Toulouse, en présence de son buste.

marie-ndiaye-buste-cuit-2

Elle parlera de La Cheffe, roman d’une cuisinière, son dernier livre. Renseignements : Ombres Blanches (cliquez ici)

Son buste est exposé à Ombres Blanches depuis plus d’un mois. Et il restera encore quelques jours.

J’espère réussir à figer dans une photo l’instant où son regard croisera le regard de son portrait en trois dimensions. J’imagine qu’elle sera surprise. Demain soir j’en parlerai.

Mon ordinateur est toujours en manque d’électricité, raison pour laquelle cette fois j’écris le strict minimum…

Pour lire l’article précédent sur cette écrivaine très intéressante : Marie NDiaye.

Deux bustes à Ombres Blanches

Marie NDiaye, une écrivaine magnifique (Trois Femmes puissantes, prix Goncourt), sera demain à la librairie Ombres Blanches à Toulouse, à 18h. Son buste sera exposé dans la salle de rencontre. Son compagnon Jean-Yves Cendrey sera également présent, tous deux présentent leurs nouveaux livres La Cheffe, roman d’une cuisinière pour elle et La France comme ma poche pour lui.

Depuis des années je vois son buste dans mon atelier, mais je n’avais pas eu l’occasion de la rencontrer. Je pourrai demain la dessiner et l’observer lors de la présentation de son nouveau livre, ce qui me permettra de réaliser un nouveau buste d’elle.

Il y a un an nous avions exposé Michel Houellebecq, Patrick Modiano et Marie NDiaye dans la vitrine d’Ombres Blanches et toute une série de bustes d’écrivains. Cette fois, il y aura le buste de cette écrivaine et celui d’André Malraux.

marie-ndiaye-buste-de-lartigue-a-ombres-blanches

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑