Inauguration école Simone Veil : témoignage de Daniel Spagnou, maire de Sisteron

Au salon des maires, dont je parlerai dans un prochain article, nous avons eu le plaisir de revoir Daniel Spagnou. Je partage son témoignage autour du médaillon de Simone Veil que nous avons réalisé pour une école de sa ville.

 

Christophe Castaner et Daniel Spagnou

Nous avons choisi de baptiser notre école primaire Simone Veil, en hommage à cette grande dame qui a fait notre Histoire.
Nous avons fait appel à Gérard Lartigue pour créer un médaillon qui serait installé sur la façade de l’école. Destiné à être vu d’en bas, il a été réalisé en tenant compte de la hauteur du regard. Le travail a été rapidement effectué et l’œuvre livrée soigneusement emballée. 
Le médaillon a été très apprécié lors de l’inauguration. Ce bas-reliefapporte vie et beauté à l’école. Une trace artistique reste là pour les générations futures.
Surtout, l’artiste a su retranscrire la personnalité préférée des Français à la tenue impeccable et au regard éblouissant. Christophe Castaner, présent pour l’inauguration (alors Secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement), a fait part de son appréciation de l’œuvre.
Cette œuvre d’art exprime ce que fut Simone Veil, à savoir dignité, droiture et courage, c’est-à-dire le meilleur de la France.
Nous avons apprécié l’excellent travail fourni par Gérard Lartigue, et sommes satisfaits d’avoir placé en lui notre confiance. 

Vidéo (une minute) du buste d’un rugbyman célèbre

Un monsieur fort gentil, au langage franc et sympathique, est venu voir la « maquette ». On appelle maquette la pièce présentée, mais en réalité, si on veut gagner un appel d’offres, il faut faire la sculpture définitive pour convaincre le commanditaire de la qualité de l’œuvre. Il nous a raconté que son village avait déjà commandé deux sculptures de ce rugbyman dans le passé, et que le résultat était bien au-dessous de leurs attentes. Il nous a montré les photos. Effectivement, l’œuvre était terriblement ratée. Deux fois.

Il a été convaincu par le buste que nous lui avons présenté, mais il nous a prévenus qu’il n’était pas le seul à décider. Le budget que la mairie proposait était tellement bas que, une fois la fonderie payée, le bénéfice était dérisoire . Nous avons accepté pour trois raisons : l’œuvre en argile était déjà réalisée, cela signifiait du travail pour la fonderie, et, finalement, le monument se trouverait à un endroit magnifique, face aux Pyrénées, à une étape importante du Tour de France.

Erreur. De toute façon, ils ont voté contre. Ils ont choisi une autre proposition moins chère qui serait réalisée à Bordeaux. Nous avons eu au téléphone le monsieur très sympathique et franc. Il était dépité.

C’est leur troisième sculpture de Robert Paparemborde. Peut-être que cette fois elle sera réussie. On le souhaite, surtout pour ce héros du sport qui mérite une bonne place dans la mémoire collective.

 

C’est le pari des appels d’offres. Un jeu intéressant, parfois truqué, parfois absurde, parfois injuste, souvent intense et passionnant, comme tous les jeux.

Voici la vidéo que nous avons présentée au conseil de cette mairie :

Buste rugbyman par Lartigue

Marianne (vidéo à promouvoir auprès des mairies)

Au moment où les communes cherchent à recréer du lien entre elles et leurs administrés, j’ai pensé que la représentation de cette jeune femme, rebelle et courageuse, qui a donné tellement d’espoir et de force au peuple dans notre Histoire, pourrait trouver sa place dans les mairies de France.

Cette Marianne moderne représente les valeurs de la République. L’expression du modèle est de sérénité, d’assurance, de volonté et en même temps de liberté, d’ouverture, de franchise.

8 exemplaires seulement (tirage artistique). L’œuvre mesure 63 cm. Elle est réalisée en plâtre.

Contact : artiste@art-france.fr     tél – 06 67 16 63 17

Merci de partager cette vidéo si vous le souhaitez.

 

 

Et quelques photos du buste en plâtre :

 

Inauguration du buste du député Marcel Cabiddu

Que d’efforts fournis par Emmanuel Richelien ! Il a dû lutter pour accomplir ce projet. Le buste de l’homme qu’il admirait profondément a finalement trouvé sa place à Wingles, petite ville du département du Pas-de-Calais. Hier on a assisté à son inauguration avec la présence du frère, de son beau-frère et d’autres membres de la famille. Parmi les présents : Madame le maire de Wingles Maryse Loup, les députés du Pas-de-Calais Nicolas Bays, Stéphane Saint-André et Michel Lefait, le président du Conseil départemental Michel Dagbert, l’ancien Ministre Jacques Mellick. Merci à tous.

Il y a deux ans, Emmanuel Richelien a lancé un appel d’offres que nous avons eu l’honneur de remporter. L’ancien député-maire de Wingles, ami proche de Laurent Fabius, méritait une statue. Il était décédé en 2004. Ce politicien avait apporté à sa région et à sa ville des changements profonds qui avaient permis à cette zone de se rattacher au progrès, malgré la désindustrialisation inexorable des dernières décennies. C’était un homme de gauche, humaniste, infatigable, sévère et juste.

Au début, Emmanuel Richelien comptait sur le soutien du député Nicolas Bays, et très probablement sur celui de Laurent Fabius. Mais entretemps les attentats sont arrivés, ces attentats qui ont changé notre pays, et la peur s’est installée un peu partout. L’hommage à Marcel Cabiddu est alors devenu compliqué.

Emmanuel Richelien, fidèle à son mentor, a continué le projet. Sa réalisation a pris plus de deux ans. Exit la présence de Laurent Fabius à l’inauguration du buste, car cela devenait trop dangereux : le centre nautique où le buste serait installé ne pourrait pas être sécurisé.

Pour trouver le socle, il a dû faire avec les moyens du bord. Un tronc d’arbre coupé sert de base. Marcel Cabiddu, un homme qui a changé sa région, qui a tellement fait pour que sa ville et son département retrouvent leur dynamisme avec la modernité, cet homme à la mémoire prodigieuse et à l’activité permanente, qui est resté fidèle aux valeurs de gauche, a eu droit à un buste posé sur un tronc d’arbre à côté du beau lac qu’il avait fait aménager. Ce lac est devenu un symbole de la lutte de l’homme contre le chaos. Des marécages et des terrils ont été convertis, sous ses mandats, en un bel endroit pour se promener. Le directeur du parc de nature et de loisirs, Roberto Riu, qui tenait lui aussi à rendre un hommage sincère à Marcel Cabiddu, veillera à l’installation définitive de l’oeuvre sur le site.

Emmanuel Richelien a réussi à rendre hommage au député Marcel Cabiddu. Il aurait préféré un socle en pierre. Il aurait peut-être souhaité un emplacement lié à l’activité qui fut celle du député : la politique. Mais le buste est là. Il trône au milieu d’un espace magnifique entouré par la nature. Il a évité la solution typique de notre temps et de notre société parfois un peu trop plate : une simple plaque commémorative. Au lieu de cela, il a réussi à imposer un buste, avec la présence du personnage, avec sa force de caractère et ce regard généreux dans lequel on devine une foi absolue dans les valeurs humanistes.

La présence, hier soir à l’inauguration, de personnes qui admiraient Marcel Cabiddu, qui visiblement l’appréciaient, ont prouvé par leur réaction qu’Emmanuel Richelien a eu raison. Notre société a besoin de récits, de magie, d’espoir, et l’art est là pour offrir cela. Ceux qui ne comprennent pas ce besoin et qui préfèrent peupler notre pays de plaques commémoratives se trompent. Les plaques se trouvent du côté de la mort. Les sculptures et les objets d’art proposent la vie et la transmission de valeurs.

Photos de Juliette Marne.

Merci à tous ceux qui sont venus. Marcel Cabiddu semblait heureux de les « retrouver ».

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑