Sculpteur de visages et de corps, Gérard Lartigue essaye d’aller au-delà de la surface pour exprimer les forces et les tensions qui révèlent l’âme du modèle.

Plus de cent commandes de portraits ont permis à l’artiste d’approcher la nature humaine dans ce qu’elle a à la fois de plus personnel et de plus offert au monde : les traits d’un visage.

Avec le bronze, Lartigue a trouvé un moyen de maîtriser la lumière, car ce métal porte en lui une transparence paradoxale. Le bronze véhicule une notion d’éternité qui fait écho à la recherche de l’artiste : suspendre ses sujets hors du temps.

Dans sa première carrière de peintre, l’artiste cherchait déjà, par le corps humain, à dépasser la présence figurative pour atteindre cet au-delà qui touche au temps, à l’intangible, aux liens entre la matière et l’esprit.

Gérard Lartigue a exposé en France, en Suède, en Espagne, au Mexique, à Cuba et aux Etats-Unis. Il se consacre à l’art depuis trente ans. Il vit à Muret (Haute-Garonne), son atelier est dans l’ancienne briqueterie.