Le cadeau

Dix ans de cours. Tout un cycle. Un groupe très beau s’est construit avec le temps. Nous tournions tous autour de l’argile. Nous avons partagé des moments de joie, de création, de doutes, d’ouverture vers de formes nouvelles de voir la réalité…
Nous nous retrouvions une fois par semaine, quatre heures.  Quatre heures de rire, de silence, de mots, de gestes, de pensées, de vide, d’amitié. Avec le temps nous avons construit une amitié très spéciale où nous pouvions être nous-mêmes.
Le cycle s’est fermé. Je vois maintenant tout ce que j’ai appris avec la présence de mes élèves. Les relations humaines qui se sont tissées ont changé mon destin. On pourrait croire que j’exagère, mais ce n’est pas le cas. J’ai découvert des univers très différents qui m’ont enrichi aussi bien en tant qu’être humain que comme artiste. Juliette et moi avons préparé notre espace de création semaine après semaine pour recevoir chaque fois toute une vague d’affection et d’empathie, et nous nous sommes sentis acceptés tels que nous sommes. Avec notre monde un peu marginal, car peu adapté à notre société toujours efficace et pratique. Nous avons partagé nos réussites, nos frustrations, nos échecs, nos peurs, notre optimisme, nos doutes, nos certitudes (presque inexistantes… en tout cas, je le souhaite…). Et en retour nous avons toujours compté sur le soutien, l’encouragement, la compréhension, la joie. 
Je pensais à tout cela aujourd’hui dans le restaurant magnifique où mes élèves nous ont offert un repas. Après avoir parcouru les chemins tortueux des côtes autour de Venerque, nous sommes arrivés à une petite colline sur laquelle se trouvait une ferme retapée dans un style où la modernité contrastait avec la tradition.  Nous étions à la meilleure table, avec vue sur la vallée au loin, et sur un petit étang à quelques mètres de l’autre côté de la baie vitrée, où des canards jouaient. Le soleil s’amusait à pointer son nez de temps en temps et l’air était très doux. On nous a reçus avec un champagne rose pour la Poétesse et blanc pour moi, accompagné de mises en bouche froides bien particulières : une espèce de petit ballon gonflable, par exemple, vraiment petit, qu’on fait exploser dans la bouche en retirant le plastique pour sentir un goût complexe de betterave avec je ne sais pas quoi de délicieux ! Chaque détail de la table était magnifique : les assiettes pour l’entrée ressemblaient à des coquilles d’oeuf de dinosaure, avec les bords bien irréguliers et tout. Au centre un œuf dans une sauce aux lentilles indescriptiblement bonne. 
Nous avons passé un moment inoubliable. Et tout le temps nous laissions venir les souvenirs des cours. Merci pour tout ce que vous nous avez apporté pendant toutes ces années, merci pour vos cadeaux, toujours généreux et originaux, merci de nous pousser toujours à créer et à avancer dans la vie. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :