Dans la poussière

sculpture en marbre - Lartigue

Le beau temps revient. Je peux reprendre la taille de la pierre. Sur cette image : un visage taillé dans du marbre de Caunes-Minervois.

Pour certains, tailler la pierre signifie faire de la « vraie » sculpture. L’argile serait du « modelage », une forme secondaire de création. Pour d’autres, c’est encore plus réducteur : travailler avec de l’argile serait lié à la poterie, une activité artisanale. Ma réponse immédiate pour ce genre de discussions est de signaler que Rodin privilégiait l’argile. Il semble qu’il n’a presque pas taillé le marbre ; il comptait sur ses assistants pour le faire. Et qui oserait dire que Rodin n’était pas sculpteur ?

Quand l’occasion le permet, j’explique les différentes étapes de cette activité à ceux qui se demandent si modeler la terre est bien dans le domaine de la sculpture. Dans un premier temps, c’est vrai qu’on modèle la terre. Elle est meuble, et facile à manipuler. Mais dans un deuxième temps, quand elle sèche, on enlève de la matière, dans le même esprit que pour la taille de pierre. On peut même poncer les surfaces pour les adoucir. C’est moins dur que la pierre, bien sûr, mais le risque d’en enlever trop existe. Pour la terre, il y a toujours des solutions simples, comme remouiller l’argile, ce qui enlève pas mal d’angoisse.

Tout cela pour dire que je me lance bientôt dans la pierre et la poussière résultante (en protégeant mes poumons avec des masques professionnels pour filtrer l’air).

Et dès que ma tendinite à l’épaule passera, je reprendrai le bois. La tronçonneuse est lourde…

Il est tard. Mon neurone marche au ralenti. Ce texte est plus pour m’obliger à reprendre mon journal après tous ces jours de silence, que pour écrire quelque chose de profond ou révélateur.

Qu’est-ce que j’ai fait tous ces jours ? Je fais une liste pour avoir une idée moi-même de comment passe le temps dans l’atelier :

  • Réalisation du buste de Marguerite Yourcenar (deuxième version) 
  • Cuisson de ce buste et explosion de son visage (parler de cette argile plus délicate)
  • Réparation du buste avec du plâtre
  • Patinage (artistique… oui, la patine fait partie de l’oeuvre) du buste d’Edgar Morin. J’en publierai bientôt des photos.
  • Une dizaine de petites ébauches en argile, dans des positions simples avec modèle
  • Des dessins
  • Préparation du voyage à Paris bientôt
  • Lecture d’un livre intéressant sur l’importance de la forme dans l’existence du monde. J’en parlerai dans un autre article.
  • Marcher dans la campagne
  • Les cours du jeudi et du samedi
  • Visite de ma fille 😀
  • Projet de la maison de retraite (encore un sujet à traiter)
  • Achat des outils pour la taille de pierre à Saint Juéry
  • Buste de Saint Exupéry
  • Nouvelle série de sculptures (bon, une seule pièce pour le moment…) (voir photos)
  • Buste de femme

 

 

8 commentaires sur “Dans la poussière

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour Gérard,
    Je m’aperçois que tu as des journées bien remplies, en ce moment il est 16 h avec le soleil tu dois travailler dehors???
    Pour la sculpture, pierre ou terre, il faut de la créativité, de la réflexion, beaucoup de travail et aussi sûrement un peu de talent, c’est tout, le résultat est le même.
    La terre est plus facile à travailler physiquement, la pierre, il faut de la force, mais je te fais confiance;
    A samedi grosses bises à vous trois( isis)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :