Questions à ne pas poser aux artistes, suite…

Je viens de sortir du four une toute petite tête. Elle est plus petite que l’oeil de la sculpture que j’ai réalisée à Saint-Frajou. Elle entrerait dans la pupille de l’autre sculpture. Sa masse est des milliers de fois plus petite. Pourtant, j’ai mis une matinée entière à la sculpter. Celle de Saint-Frajou m’a pris cinq jours. C’est pour cette raison que je trouve absurde le fait de fixer les prix des oeuvres en fonction de leur taille. Si je vendais la petite tête à, disons 100€, celle de Saint-Frajou aurait un prix de plus d’un million d’Euros. Et par rapport au temps. Si je vends une pièce qui m’a pris autour de 5 heures à 100€, la grande vaudrait maximum 1000€. Absurde.

C’est une petite réflexion matérialiste autour du sujet des questions à ne pas poser dans une exposition, comme suite à l’article d’il y a quelques mois (ou semaines ?). (pour le lire, cliquez  ici).

 

2 commentaires sur “Questions à ne pas poser aux artistes, suite…

Ajouter un commentaire

  1. Je pense que l’infiniment petit est plus difficile à faire? Comme tu dis comment mettre un prix sur de l’art???
    Pour moi c’est un mystère. Pour les tableaux les peintres se fient au format dans un premier temps mais après
    l’oeuvre elle-même ?? Bonne soirée, bises

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :