Que d’efforts fournis par Emmanuel Richelien ! Il a dû lutter pour accomplir ce projet. Le buste de l’homme qu’il admirait profondément a finalement trouvé sa place à Wingles, petite ville du département du Pas-de-Calais. Hier on a assisté à son inauguration avec la présence du frère, de son beau-frère et d’autres membres de la famille. Parmi les présents : Madame le maire de Wingles Maryse Loup, les députés du Pas-de-Calais Nicolas Bays, Stéphane Saint-André et Michel Lefait, le président du Conseil départemental Michel Dagbert, l’ancien Ministre Jacques Mellick. Merci à tous.

Il y a deux ans, Emmanuel Richelien a lancé un appel d’offres que nous avons eu l’honneur de remporter. L’ancien député-maire de Wingles, ami proche de Laurent Fabius, méritait une statue. Il était décédé en 2004. Ce politicien avait apporté à sa région et à sa ville des changements profonds qui avaient permis à cette zone de se rattacher au progrès, malgré la désindustrialisation inexorable des dernières décennies. C’était un homme de gauche, humaniste, infatigable, sévère et juste.

Au début, Emmanuel Richelien comptait sur le soutien du député Nicolas Bays, et très probablement sur celui de Laurent Fabius. Mais entretemps les attentats sont arrivés, ces attentats qui ont changé notre pays, et la peur s’est installée un peu partout. L’hommage à Marcel Cabiddu est alors devenu compliqué.

Emmanuel Richelien, fidèle à son mentor, a continué le projet. Sa réalisation a pris plus de deux ans. Exit la présence de Laurent Fabius à l’inauguration du buste, car cela devenait trop dangereux : le centre nautique où le buste serait installé ne pourrait pas être sécurisé.

Pour trouver le socle, il a dû faire avec les moyens du bord. Un tronc d’arbre coupé sert de base. Marcel Cabiddu, un homme qui a changé sa région, qui a tellement fait pour que sa ville et son département retrouvent leur dynamisme avec la modernité, cet homme à la mémoire prodigieuse et à l’activité permanente, qui est resté fidèle aux valeurs de gauche, a eu droit à un buste posé sur un tronc d’arbre à côté du beau lac qu’il avait fait aménager. Ce lac est devenu un symbole de la lutte de l’homme contre le chaos. Des marécages et des terrils ont été convertis, sous ses mandats, en un bel endroit pour se promener. Le directeur du parc de nature et de loisirs, Roberto Riu, qui tenait lui aussi à rendre un hommage sincère à Marcel Cabiddu, veillera à l’installation définitive de l’oeuvre sur le site.

Emmanuel Richelien a réussi à rendre hommage au député Marcel Cabiddu. Il aurait préféré un socle en pierre. Il aurait peut-être souhaité un emplacement lié à l’activité qui fut celle du député : la politique. Mais le buste est là. Il trône au milieu d’un espace magnifique entouré par la nature. Il a évité la solution typique de notre temps et de notre société parfois un peu trop plate : une simple plaque commémorative. Au lieu de cela, il a réussi à imposer un buste, avec la présence du personnage, avec sa force de caractère et ce regard généreux dans lequel on devine une foi absolue dans les valeurs humanistes.

La présence, hier soir à l’inauguration, de personnes qui admiraient Marcel Cabiddu, qui visiblement l’appréciaient, ont prouvé par leur réaction qu’Emmanuel Richelien a eu raison. Notre société a besoin de récits, de magie, d’espoir, et l’art est là pour offrir cela. Ceux qui ne comprennent pas ce besoin et qui préfèrent peupler notre pays de plaques commémoratives se trompent. Les plaques se trouvent du côté de la mort. Les sculptures et les objets d’art proposent la vie et la transmission de valeurs.

Photos de Juliette Marne.

Merci à tous ceux qui sont venus. Marcel Cabiddu semblait heureux de les « retrouver ».