souffleur-da%cc%82mes-2016-09-01-a-21-05-53

Un ange bleu. En bronze. Il s’appelle « Le souffleur d’âmes ».

Les formes arrondies contrastent avec la dureté du métal. Et ce bleu… Pourquoi bleu ? Les anges ne sont pas bleus que je sache. Bleu comme le ciel, comme l’océan, comme l’air, comme les rêves. Comme certaines taches. Comme la tâche de l’écrivain. Avec accent. Un accent bleu.

Narratif : il souffle des âmes. La narration m’a toujours semblé un élément de trop, mais c’est faux. Elle peut apporter quelque chose à l’oeuvre quand celle-ci ne dépend pas d’elle.