Terre et fusain et mots partagés

Les yeux doivent apprendre à observer sans tout classer dans le cerveau, les mains doivent recevoir des ordres directement du regard, sans le filtre de la raison. Dessiner aide à cet apprentissage. Peu importe le résultat. Ce qui compte c’est l’exercice.

Les petites sculptures que je réalise en quelques minutes sont des ébauches nées dans le même esprit que le dessin : une façon d’apprendre à observer.

Et, le plus important pour moi, vivre des moments inoubliables, partager avec des êtres aimés la passion de créer. Cela donne envie de laisser des traces sur une toile ou sur un papier ou sur l’argile fraîche. Un simple échange de mots autour d’un verre de vin suffit. Ou simplement laisser le silence s’infiltrer dans nos pensées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :